Coronavirus - Grand plan bienveillance #3 : cueillette de pissenlit !

Soumis par leobeaufils le mer 18/03/2020 - 09:57

Tomates qui poussent

 

Opération cueillette nom de code : taraxacum officinale !

Oui c’est le pissenlit vous avez deviné ! L’une des meilleures plantes du moment !

Appelée aussi « dent de lion » en rapport a ses feuilles découpées, son nom vient de son explication médicinale « pisse au lit » ! Pourquoi ? Car il a un fort pouvoir diurétique, ce qui veut dire qu’il nettoie le corps et permet l’élimination de toxines par l’urine.

Qui dit nettoyer le corps dit aussi nettoyer le sol du jardin ! On trouve les pissenlits dans les sols riches, voir même trop riches. Ce n’est pas pour rien que ce sont dans les champs à vaches, où il y a eu beaucoup de bouses, que l’on trouve davantage de pissenlits. Il va « nettoyer » ce sol pour le rééquilibrer.

Dans le pissenlit, tout se mange et tout est intéressant ! Les feuilles bien sûr, à manger fraîches, en salade. C’est amer oui, mais très bon pour votre santé, et finalement on s’y habitue très vite à l’amertume. On finit même par en re demander !

Avec ses fleurs on peut faire aussi une délicieuse confiture appelée « miel de pissenlit ». La recette vient des Vosges et s’appelle la « Cramaillotte ». Pour cela ramassez le plus de fleurs possible le matin vers 10h, puis mettez les dans un saladier et couvrez d’eau. Placez le saladier la journée entière en plein soleil. Vous allez faire une infusion solaire !

Le soir, laissez infuser encore la nuit au chaud chez vous. Le lendemain matin, filtrer et cuisez cette infusion avec du sucre, a proportion de 50% de sucre par litre d’infusion. Laissez cuire 45 minutes. Vous ajoutez 4 gr d’agar agar (algue gélifiante) par litre. Laissez cuire encore 10 minutes et mettez en pots ! La confiture est prête ! On peut ajouter quelques rondelles d’oranges ou de citron mais je trouve que ça dénature le goût « pissenlit ».

Voilà de quoi vous occuper pendant ce confinement ! En cas de contrôle dites bien que vous ramassiez des plantes médicinales pour prévenir du virus. Mais respectez bien les consignes de sécurité imposées par l’État.

Attention : la récoltes de plantes sauvages doit se faire dans des lieux naturels ou il n’y a pas eu de pesticides. Faites aussi attention aux lieux exposés au gaz d’échappement des voitures et aux lieux où il y a pu avoir des « pipis » de chiens !

Belle journée à vous !

Mika