comment ça marche une graine ?

Soumis par mika le dim 30/01/2022 - 13:46
graine de courge

Durant tout son cycle de végétation, la plante n’a qu’une idée en tête, stocker le maximum d’énergie pour se reproduire en grand nombre, et ainsi, permettre la survie et l’expansion de l’espèce.

.

Qu’est ce qu’une graine ?

.

Une graine, c’est le Fruit de la reproduction d’une plante, capable de dupliquer la même plante. Le therme Fruit, est le mot utilisé en biologie pour désigner ce que nous, nous appelons graine. Ce que nous appelons « fruit » est en faite une enveloppe qui renferme le « vrais » Fruit. Par exemple, une pomme n’est pas le fruit du pommier. Ce sont les pépins les vrais fruits du pommier. En botanique, la pomme, l’enveloppe donc des pépins donc des fruits, s’appelle la Drupe.

.

Certaines graines sont bien rondes, d’autres sous forme de paillettes, certaines sont lisses et d’autres rugueuses, des graines sont longues ou courtes, avec des « ailettes » pour s’envoler ou pas, etc.

.

La Graine a été produite après fécondation et nourrit par la plante mère. Plus la plante mère aura reçu de bonnes conditions pour se développer (météo, nourriture, eau etc) et se reproduire (météo, insectes etc), plus elle sera en capacité de produire un grand nombre de graines de qualité.

Certaines graines sont transportées et voyagent par le vent (le pissenlit par exemple) et d’autres voyagent dans le ventre d’un animal (la cerise par exemple), d’où le fait que certaines graines sont enveloppées dans une délicieuse chaire charnue et sucrée.

.

Avant de voyager, la graine à subit un développement depuis la sexualité de la plante. A la fin de sont développement, la graine à perdu beaucoup d’eau. Elle sera « mure » quand il ne lui restera qu’autour de 10% d’eau. Juste assez pour rester vivante et pas trop pour moisir et bien se conserver. Ainsi « sèche », la graine va bien pouvoir endurer les variations de température jusqu’au moment de la bonne période pour elle de germer. Contenant peu d’eau, les graines peuvent généralement subir des congélations à plus de -100°c !! Donc on peut les conserver sans crainte au congélateur, c’est même le meilleur endroit car elles seront à l’abri des insectes parasite et resteront à température constante.

.

C’est quoi la Dormance ?

.

C’est la période ou la graine va être en état de vie ralentie sans perdre sa capacité de germination. C’est un mécanisme de défense pour éviter que la graine ne germe à une période ou elle ne recevra pas les conditions nécessaires à son bon développement (froid de l’hiver le plus souvent).

Pour permettre la germination de la graine, on dit qu’il faut « lever » la dormance. C’est-à-dire donner certaines conditions à la graine. Ça peut être un choque thermique (passage du froid au chaud) ou un choque hydrique.

Le plus souvent les graines qui « dorment » ont besoin d’un certain temps au froid (en dessous de 4 degrés) pour lever la dormance avec une mise en condition à température plus douce. C’est le cas de la majorité des graines. Mais certaines graines devront rester quelques semaines au froid, et d’autres plusieurs mois. Par exemple la Mertensia « plante huitre » reste en dormance au froid 5 mois !! c’est pour cela que nous vous conseillons de garder vos graines au réfrigérateur (ou au congélateur). Elles y seront à bonne température de dormance et à l’abris des insectes parasites.

D’autres plantes comme le persil ou le cerfeuil, ont besoin d’un certain temps à une très forte humidité pour lever leur dormance. On laisse donc tremper ses graines dans de l’eau 12 à 24h avant de les semer. Sans cette « inondation » elles ne germeront pas.

Pour permettre à la graine de tomate de germer, il faut la débarrasser de son enveloppe gélatineuse transparente. Pour cela on mettra à fermenter les graines dans de l’eau. Cette fermentation reproduira le choque thermique de la fermentation du fruit très très mûr dans la nature. Cela permet à la graine de tomate de ne pas germer avant le passage de l’hiver car elle ne supporte pas le froid à son stade végétale (mais très bien à son stade graine).

.

Les graines peuvent rester en dormance plusieurs années (plus de 10 ans parfois). Elles restent tapies comme ça dans le sol, attendant le bon moment et les bonnes conditions pour se réveiller et germer. Généralement la durée possible de dormance est déterminée par la morphologie de la graine. Le tégument, est une paroi protectrice qui enveloppe la graine imperméablement. Plus elle est costaud et épaisse, plus longtemps elle reste imperméable et plus longtemps elle assure la préservation des fonctions de germination.

Certaines graines ne sont pas soumises au phénomène de dormance (ou le temps de dormance est très très court). C’est le cas des haricots et pois (et autres légumineuses), de la moutarde, du cresson, du maïs, des radis, des céréales etc. Généralement ses graines germeront, mais une fois avoir été bien sèche.

.

Comment germe la graine ?

.

Comme nous l’avons vu, une graine sera bien « mûre » quand elle sera bien sèche. Elle ne pourra germer généralement, qu’après un temps de dormance.

Il lui faudra maintenant certaines conditions pour pouvoir germer.

On parle de conditions de température et d’humidité pour qu’une graine germe (il faudra de la lumière mais surtout après germination). Mais il faut aussi de l’oxygène (de l’air).

Une graine est une réserve d’amidon. Généralement chez les légumes il y a dans une graines 2 « amandes », se sont les cotylédons (dicotylédone). Ses cotylédons sont enveloppés du tégument qui les protèges.

Tout ce processus ne se mettra en route que sous certaines conditions de températures qui varies suivant les espèces de plantes.

Sous les conditions de l’humidité, les cotylédons vont se gonfler d’eau. L’eau va rentrer dans la graine généralement par un petit trou appelé Micropyle. Les cotylédons gonflent et le tégument éclate. Mettez à tremper des graines de haricot quelques heures dans l’eau vous observerez ce phénomène. A se stade il y a transformation chimique dans la graine. La quantité de vitamine augmente et des enzymes de croissance se mettent au travail. La radicule sort de la graine pour plonger dans le sol ou elle va développer de petits poils absorbants. La plantule aura donc ses premières racines pour être autonome en eau. La tigelle sort de terre et les cotylédons vont sortir à l’air pour respirer en format 2 petites « paraboles » qui pourront capter la lumière. La graine « lève » ! Ils capteront l’oxygène et rejetterons du CO2.

C’est toute une transformation magique qui peut s’opérer en quelques heures seulement ! c’est assez magique ! puis

Quelques jours suivants, une fois que les réserves d’amidons épuisés, la nouvelle plante devra être autonome et vont apparaitre les premières feuilles. Les cotylédons fanent et la plante est autonome et peut assurer la photosynthèse.

.

Tout ce processus ne se mettra en route que sous certaines conditions de températures qui varies suivant les espèces de plantes. Il faut aussi beaucoup d’aire pour assurer une bonne germination et éviter l’apparition de moisissures pathogènes. Trop d’humidité peut être aussi néfaste et empêcher la germination par manque d’oxygène .

.

A suivre pour d’autres conseils !

.

Bons semis à toutes et tous !

Mika